Aucun élément n'a été trouvé.

Sous-titres codés ou sous-titres non codés

Lorsqu'il s'agit de regarder des films, des émissions de télévision ou des vidéos en ligne, les sous-titres sont un aspect crucial pour de nombreux spectateurs. Il est essentiel d'offrir une expérience accessible aux personnes sourdes ou malentendantes, mais les sous-titres sont également utiles à ceux qui apprennent une nouvelle langue ou qui préfèrent simplement lire les dialogues. Comprendre les différences entre les sous-titres fermés et les sous-titres ouverts peut vous aider à choisir l'option la mieux adaptée à votre contenu et à votre public. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les deux types de sous-titres et expliquer les facteurs clés qui les distinguent.

Un bref aperçu des légendes

Les légendes, souvent appelées sous-titres, fournissent une représentation textuelle du contenu audio d'une vidéo. Il s'agit généralement de dialogues parlés, d'effets sonores, de musique et d'autres éléments audio importants qui donnent un contexte au spectateur. Ces transcriptions sont synchronisées avec la lecture de la vidéo et apparaissent à l'écran au moment où le son correspondant se produit.

Les sous-titres constituent une ressource inestimable pour diverses raisons. Ils garantissent l'accessibilité aux utilisateurs sourds ou malentendants, en permettant à chacun de comprendre le contexte audio complet d'une vidéo. En outre, ils sont utiles dans les situations où le son n'est pas audible ou clair, par exemple lorsque l'on regarde la télévision dans un environnement bruyant ou tard dans la nuit, lorsque d'autres personnes dorment. En outre, les sous-titres peuvent améliorer l'apprentissage des langues étrangères en montrant la forme écrite des mots prononcés.

Principales différences entre les sous-titres codés et les sous-titres non codés

Contrôle de l'utilisateur

La différence la plus importante entre les sous-titres codés et les sous-titres non codés réside dans le contrôle de l'utilisateur. Les sous-titres codés offrent une certaine souplesse, permettant aux téléspectateurs de les activer ou de les désactiver en fonction de leurs besoins via les paramètres de leur appareil ou l'interface de leur lecteur multimédia. En revanche, les sous-titres ouverts sont gravés directement dans la vidéo, sont toujours visibles et ne peuvent pas être désactivés par l'utilisateur.

Personnalisation

Les sous-titres codés étant séparés de la vidéo, ils offrent de plus grandes possibilités de personnalisation. Les spectateurs peuvent généralement ajuster le style de police, la taille, la couleur et le positionnement en fonction de leurs préférences et de leurs besoins personnels. À l'inverse, les sous-titres ouverts n'offrent qu'une apparence prédéfinie, déterminée avant la finalisation de la vidéo, sans possibilité pour le spectateur d'ajuster son apparence.

Créer et modifier

En général, la création et l'édition de sous-titres codés sont plus efficaces que celles de sous-titres non codés. En effet, il est possible de les stocker et de les éditer dans des fichiers texte externes, alors que les sous-titres ouverts doivent être édités directement dans la vidéo. Toute erreur de formatage ou de synchronisation dans les sous-titres ouverts nécessite de rééditer et de réencoder l'ensemble de la vidéo, ce qui entraîne des modifications fastidieuses.

Les avantages et les inconvénients des sous-titres codés

Les avantages

     
  • Flexibilité : Comme indiqué précédemment, les téléspectateurs ont la possibilité d'activer ou de désactiver les sous-titres, ce qui permet de personnaliser l'expérience pour ceux qui n'en ont pas besoin.
  •  
  • Facilité d'édition : Les sous-titres codés peuvent être mis à jour rapidement et efficacement sans avoir à modifier le contenu de la vidéo.
  •  
  • Lisibilité : La possibilité pour les utilisateurs de modifier l'apparence des sous-titres codés leur permet d'ajuster la taille, la couleur et le style des polices en fonction de leurs besoins spécifiques, garantissant ainsi un texte lisible adapté aux besoins de chacun.
  •  
  • Options linguistiques multiples : Pour les vidéos en plusieurs langues, les sous-titres codés permettent de passer facilement d'une langue à l'autre sans modifier le fichier vidéo.

Les inconvénients

     
  • Dépend de la compatibilité des appareils et des logiciels : Les sous-titres codés nécessitent la compatibilité des appareils et des logiciels pour fonctionner, ce qui n'est pas toujours le cas pour certaines plates-formes ou certains appareils anciens.
  •  
  • Taille des fichiers légèrement plus importante : Les sous-titres codés étant stockés séparément de la vidéo, ils contribueront à augmenter légèrement la taille globale du fichier par rapport aux sous-titres non codés.

Le pour et le contre des légendes ouvertes

Les avantages

     
  • Toujours accessible : Les sous-titres ouverts garantissent que le texte est toujours visible, quel que soit l'appareil ou les paramètres de l'observateur, ce qui permet une accessibilité universelle sans problème technique potentiel.
  •  
  • Pas de fichiers supplémentaires : Étant donné que les sous-titres ouverts font partie de la vidéo elle-même, il n'est pas nécessaire d'ajouter un fichier de sous-titres. Cela se traduit par des fichiers vidéo légèrement plus petits que ceux qui utilisent des sous-titres codés.

Les inconvénients

     
  • Manque de personnalisation : L'impossibilité de modifier l'apparence des sous-titres peut être un inconvénient pour la satisfaction de l'utilisateur, réduire la flexibilité et rendre la lecture difficile pour certains téléspectateurs.
  •  
  • Des éditions difficiles : Si des erreurs apparaissent dans le texte des sous-titres (qu'il s'agisse de fautes de frappe, de problèmes de synchronisation ou de formatage), leur correction nécessite de rééditer et de réencoder l'ensemble de la vidéo, ce qui demande du temps et des efforts.
  •  
  • Visible en permanence : Pour les utilisateurs qui n'ont pas besoin de sous-titres ou qui n'aiment pas les sous-titres, le fait que des sous-titres ouverts soient constamment affichés à l'écran peut constituer une gêne et nuire à leur expérience visuelle.

Comme nous l'avons vu plus haut, les sous-titres codés et les sous-titres non codés ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. En fin de compte, le choix entre ces deux options doit être basé sur les besoins spécifiques de votre contenu et du public auquel il est destiné. En comprenant les principales différences, vous pourrez prendre une décision éclairée qui offrira aux utilisateurs une expérience visuelle optimale tout en répondant aux exigences en matière d'accessibilité.

Poste connexe :